Le guide de votre bien-être à domicile

Oreiller

Comment choisir son oreiller ?

femme dormant

© Domenico Gelermo - iStockphoto

Mal de dos ? Douleurs cervicales? Maux de tête ? De nombreuses études ont démontré qu’un mauvais sommeil pouvait être la cause de problèmes de cervicales ou de dos, voire même, de migraine, de stress, de fatigue ou d'insomnies. Nous passons en moyenne un tiers de notre vie allongé, alors choisir un oreiller adapté à ses besoins et sa morphologie est essentiel pour garder la forme et soulager les douleurs du quotidien.
  1. Un confort maximal
  2. Une hygiène irréprochable
  3. Un rembourrage de qualité

Un confort maximal

Contrairement à de nombreuses idées reçues, le choix d'un oreiller est presque aussi important que le choix d'un matelas. C'est un achat qui ne doit pas se faire à la légère. Pour être sûr de choisir l'oreiller adéquat, plusieurs critères doivent être pris en compte, notamment la morphologie du corps et les besoins naturels de chacun. Ces deux facteurs sont les garants d'un confort optimal et d'un sommeil réparateur. Il est prouvé que la position de la tête pendant le sommeil a un lien direct sur les douleurs dorsales, cervicales et même, sur les maux de tête ou les insomnies. Maintenir la colonne vertébrale, la nuque et la tête dans le même axe tout au long de la nuit permet d'atténuer largement ces symptômes, voire de les soulager complètement. Il est donc conseillé d'utiliser un oreiller ergonomique, qui épouse mieux la forme de la tête et garantit un maintien ferme et confortable.

Une hygiène irréprochable

Pour une hygiène impeccable de la literie, il est recommandé de choisir un oreiller hypoallergénique et/ou anti-acarien . En effet, le développement des bactéries ou des acariens dans notre literie peut, à longue échéance, attaquer les voies respiratoires et provoquer des allergies ou de l'asthme. L'hygiène de l'oreiller ne doit donc pas être négligée. Il est d'ailleurs conseillé de nettoyer les oreillers, les housses et les taies régulièrement et de changer son oreiller tous les deux ou trois ans. Les coussins en plumes sont les plus propices au développement des acariens qui aiment la chaleur et l'humidité. Ils sont donc vivement déconseillés, en particulier pour les personnes ayant un terrain allergique. Aujourd'hui, il existe une large gamme d'oreillers en mousse polyuréthane ou viscoélastique, traités à la fois contre les acariens et les bactéries. Il existe également des oreillers nouvelle génération, à base de matière végétales naturelles anti-bactériennes, qui garantissent à la fois un maintien maximal et une hygiène irréprochable.

Des oreillers intelligents

Pour améliorer le confort de notre sommeil, de nouvelles gammes d'oreillers innovants sont sans cesse créées. Les experts cherchent à concevoir des oreillers performants et confortables, pour améliorer efficacement et rapidement la qualité du sommeil des usagers. Ces nouveautés garantissent toujours plus de maintien, de fermeté et de confort, éléments clés d'un sommeil profond et réparateur. Ergonomiques, orthopédiques, anatomiques, cervicales... il en existe une multitude basée sur le même principe : aider la tête à se placer naturellement dans le prolongement de la colonne vertébrale durant le sommeil. Que l'on dorme sur le dos ou sur le côté, la tête, le cou et le dos sont alignés quelle que soit la position. Les oreillers intelligents se présentent généralement en forme de vague pour reproduire la courbe naturelle de la nuque. La plupart sont constitués de latex, ferme et durable, et/ou de mousse viscoélastique, dite "mousse à mémoire de forme", moelleuse et malléable. Ils ont été spécialement conçus pour soulager et prévenir les risques de douleurs dorsales et cervicales, liés à une mauvaise position de la tête pendant la nuit.

Un rembourrage de qualité

La matière de rembourrage est un facteur de choix dans l'achat d'un oreiller. En effet, certaines matières ont tendance à être trop souples, trop dures ou parfois peu hygiéniques. Par exemple, les plumes et le duvet, qui retiennent la chaleur et l'humidité, sont propices au développement des acariens et n'assurent pas un maintien suffisant de la tête. La mousse polyuréthane est certes la matière de rembourrage la plus économique mais elle n'offre pas non plus des conditions optimales de sommeil. En effet, la mousse s'abîme très vite sous le poids de la tête. Elle a tendance à devenir rigide ou à s'émietter pour former des agglomérats, très mauvais pour la nuque. Heureusement, d'autres matières plus innovantes et naturelles ont vu le jour et assurent un sommeil réparateur grâce à des propriétés bien particulières. Le latex par exemple est très souple et malléable. Il garantit un maintien ferme et durable. L'épeautre a des vertus apaisantes sur les rhumatismes, les tensions musculaires et les maux de tête, et favorise la détente du corps. Le sarrasin, quant-à-lui, permet d'atténuer les ronflements grâce à sa capacité de dégager les voies respiratoires.